La libération prolongée biphasique pour les corps occupés avec des symptômes sur une peau sensible1-3

INDICATIONS ET USAGE

La solution HALOG® (solution topique d’halcinonide, USP) 0,1%, HALOG (crème d’halcinonide, USP) 0,1% et HALOG (pommade d’halcinonide, USP) 0.1% sont indiqués pour le soulagement des manifestations inflammatoires et prurigineuses des dermatoses répondant aux corticostéroïdes.

DONNÉES IMPORTANTES SUR LA SÉCURITÉ

CONTRAINDICATIONS

Les corticostéroïdes topiques sont contre-indiqués chez les patients ayant des antécédents d’hypersensibilité à l’un des composants des préparations.

PRECAUTIONS

L’absorption systémique des corticostéroïdes topiques a produit une suppression réversible de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), des manifestations du syndrome de Cushing, une hyperglycémie et une glucosurie chez certains patients.

Les conditions qui augmentent l’absorption systémique comprennent l’application des stéroïdes les plus puissants, l’utilisation sur une grande surface, l’utilisation prolongée et l’ajout de pansements occlusifs. L’application sur une grande surface ou sous un pansement occlusif doit être évaluée périodiquement pour rechercher des signes de suppression de l’axe HPA en utilisant le cortisol libre urinaire et les tests de stimulation de l’ACTH, et pour rechercher une altération de l’homéostasie thermique. En cas de suppression de l’axe HHS ou d’élévation de la température corporelle, il faut tenter de retirer le médicament, de réduire la fréquence d’application, de substituer un stéroïde moins puissant ou d’utiliser une approche séquentielle lors de l’utilisation de la technique occlusive.

Les enfants peuvent absorber des quantités proportionnellement plus importantes de corticostéroïdes topiques et donc être plus sensibles à la toxicité systémique. L’administration de corticostéroïdes topiques aux enfants doit être limitée à la plus petite quantité compatible avec un régime thérapeutique efficace. Une corticothérapie chronique peut interférer avec la croissance et le développement des enfants.

En présence d’infections dermatologiques, l’utilisation d’un agent antifongique ou antibactérien approprié doit être instituée. Si une réponse favorable ne survient pas rapidement, le corticostéroïde doit être interrompu jusqu’à ce que l’infection soit correctement contrôlée.

Utilisation dans des populations spécifiques

Les corticostéroïdes topiques ne doivent être utilisés pendant la grossesse que si le bénéfice potentiel justifie le risque potentiel pour le ftus. Les médicaments de cette classe ne doivent pas être utilisés de façon intensive sur des patientes enceintes, en grande quantité ou pendant des périodes prolongées.

Les corticostéroïdes administrés par voie systémique sont sécrétés dans le lait maternel en quantités non susceptibles d’avoir un effet délétère sur le nourrisson. La prudence est de mise lorsque des corticostéroïdes topiques sont administrés à une femme qui allaite.

Réactions indésirables

Les réactions indésirables locales suivantes sont rapportées peu fréquemment avec les corticostéroïdes topiques, mais peuvent survenir plus fréquemment avec l’utilisation de pansements occlusifs (les réactions sont listées dans un ordre décroissant approximatif de fréquence) : brûlure, démangeaisons, irritation, sécheresse, folliculite, hypertrichose, éruptions acnéiformes, hypopigmentation, dermatite périorale, dermatite de contact allergique, macération de la peau, infection secondaire, atrophie cutanée, stries et miliaire.

Veuillez consulter les informations de prescription complètes.

Si vous rencontrez des effets indésirables, nous vous encourageons à les signaler au service de sécurité des médicaments au 1-800-406-7984 ou par courriel à [email protected] Vous pouvez également le signaler à la FDA au 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.