Dmitry Donskoï (opéra)

Rubinstein demanda à Sollogub, qui avait également travaillé sur l’opéra à succès de Glinka, Une vie pour le tsar, un livret sur ce qui était ostensiblement aussi un thème nationaliste, le succès de Dmitry Donskoï à la bataille de Kulikovo (1380) contre le commandant de la Horde d’or tatare, Mamai. Cependant, il a ignoré les éléments historiques au profit d’une histoire d’amour opératique assez routinière.

L’ouverture fut achevée en premier et fut présentée lors d’un concert en 1850. Mais Rubinstein a eu des problèmes avec la censure russe, qui a interdit toute présentation sur scène de Donskoï lui-même en train de chanter. La partition est finalement approuvée en 1851, et la première représentation a lieu le 30 avril 1852 au théâtre Bolshoi Kamenny de Saint-Pétersbourg. Les censeurs insistent toutefois pour que le titre soit rendu par La bataille de Kulikovo. Rubinstein écrit à sa mère : « Ce n’est pas si terrible. Le public découvrira peu à peu quels sont les vrais noms ». Le compositeur est satisfait de l’accueil, même s’il se plaint de la qualité des chanteurs : il déclare néanmoins que « le succès a été enthousiaste ! Cependant, l’opéra n’a eu que quatre représentations et ne semble pas avoir été repris. Seule la partition de l’ouverture a survécu, ainsi qu’une aria et quelques parties vocales dans les archives de Saint-Pétersbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.