Étapes du congé de maternité

Chère Amalah,

Je me prépare à avoir mon baaayyyybbbeee, ce qui est super excitant et je ne peux pas attendre. Mais il y a un petit quelque chose qui m’inquiète : le congé de maternité. Je vais prendre au moins 12 semaines, peut-être un peu plus. Et 12 semaines, ça commence à me sembler très long pour une fille de type A comme moi. Je deviens un peu folle quand je m’ennuie… Je me suis donc creusé la tête pour essayer de dresser une liste de projets réalisables ou de choses à faire pour m’occuper pendant mon congé, de petites choses qui me donneront l’impression d’avoir fait *quelque chose, n’importe quoi* chaque jour. Par exemple, notre cinéma local organise une matinée cinéma pour les mamans et les bébés le mercredi, alors je vais y aller. Mais que faire des autres matins, des midis et des après-midis ? La télévision dans mon salon semble être une mauvaise idée.

Avez-vous des conseils sur les choses qui méritent d’être ajoutées à la liste ? Il est évident que je ne vais pas rénover ma cuisine pendant cette période, mais quelles sortes de choses puis-je raisonnablement espérer faire pendant mon congé ?

Merci !

Surpassement

Oh hey, vous me rappelez MOI. Le moi d’il y a un peu plus de quatre ans, qui était aussi sur le point de partir en congé et qui avait All Sorts Of Plans pour mon congé.

My Plans Included…

1. Envoyer des annonces de naissance et des notes de remerciement.

2. Déjeuner hebdomadaire régulier avec des amis du travail.

3. Déjeuner hebdomadaire régulier avec le mari à son travail.

4. Promenade quotidienne dans le quartier avec le bébé et le chien.

5. Inviter des amis et des parents qui ne travaillent pas pour rencontrer le bébé au moins une fois.

6. assister à des événements maman &moi dans la région, comme des films, des groupes de jeu, des cours d’exercice.

7. réorganiser l’armoire (c’est-à-dire emballer la maternité et échanger les vêtements saisonniers).

8. deux ou trois contrats de rédaction de ma société.

9. Blog.

10. Résister à toutes les émissions de télévision en journée, à l’exception peut-être de The Price Is Right, parce que, allez.

Vous voyez ? Tout cela est parfaitement raisonnable, en toute honnêteté. Rien que je ne pouvais auparavant réussir à faire en un seul week-end, ou en plus d’une journée de travail de 8 heures.

Alors, comment j’ai fait ?

1. Envoyer les annonces de naissance et les notes de remerciement. C’est fait ! Avec l’aide de ma mère, qui est venue donner un coup de main vers la troisième semaine. On a sorti ces trucs… en s’asseyant sur le canapé et en regardant la télévision. (C’était au moins un DVD, et pas des soaps ou Dr. Phil.)

2. Déjeuner hebdomadaire régulier avec des amis du travail. Non. Ca n’est jamais arrivé. Il s’est avéré que sortir de la maison avec un nouveau-né était beaucoup plus difficile que je ne l’avais prévu – j’avais besoin d’une bonne paire d’heures d’avance pour nous lever, nous nettoyer et nous habiller tous les deux, et puis soudainement, il y avait TOUJOURS une autre couche caca ou du vomi partout sur nous deux. Comme j’essayais d’accommoder les horaires de pause déjeuner de mes amis qui travaillent, qui sont naturellement serrés, j’ai dû annuler mes deux tentatives de les rencontrer parce que je semblais juste toujours arriver trop tard.

3. Déjeuner hebdomadaire régulier avec le mari à son travail. Une fois ! Je l’ai fait une fois.

4. Promenade quotidienne dans le quartier avec le bébé et le chien. J’ai fait des promenades. Elles étaient loin d’être quotidiennes, mais j’en ai fait quelques-unes. Le temps n’a pas vraiment coopéré de la façon dont je m’y attendais.

5. Recevoir des amis et des parents qui ne travaillent pas pour rencontrer le bébé au moins une fois. Oui, nous avons eu beaucoup de visites d’amis et de parents. En fait, je préférais quand mes amis nous invitaient OUT avec le bébé, soit pour des dîners précoces dans des restaurants adaptés aux familles, soit pour des rencontres décontractées chez eux. De cette façon, je n’avais pas à me stresser de mon manque de compétences en matière d’accueil ou de ma maison en désordre, et il était toujours, TOUJOURS plus facile de sortir de la maison avec Jason pour m’aider que lorsque je faisais des tentatives en solo. Donc, si vos amis veulent voir le bébé, pensez à pêcher une invitation HORS DE VOTRE PROPRE MAISON.

6. Assistez à des événements de maman &Moi dans la région, comme des films, des groupes de jeu, des classes d’exercice. Je suis allé à une projection de film maman & bébé, après probablement deux ou trois semaines de tentatives ratées. Encore une fois… je ne sais pas, j’étais juste nulle pour nous lever et sortir de la maison à l’heure. J’ai mal évalué à quel point j’étais fatiguée, et comment le manque de sommeil affecterait mes compétences générales. Comme si je mélangeais les théâtres, que je lisais mal les horaires, que je faisais demi-tour dans les parkings, que je conduisais à mi-chemin et que je réalisais que j’avais oublié d’emporter une seule couche supplémentaire.

7. Réorganiser le placard (c’est-à-dire emballer les vêtements de maternité et échanger les vêtements de saison). Non.

8. Deux ou trois contrats de rédaction de textes de mon entreprise. Non.

9. Blog. Et je suis si heureux, parce que ce sont certaines des entrées les plus hideusement embarrassantes que j’ai jamais écrites, mais HOT DAMN, j’étais fatigué.

10. Résister à toute la télévision de jour, sauf peut-être The Price Is Right, parce que, allez. Je suis également reconnaissant pour tous ces matins que j’ai pu passer avec Bob Barker avant son décès à la retraite (mise à jour : désolé pour la confusion Bob. Nous t’aimons !). C’était un moment vraiment spécial.

Je ne veux pas paraître narquois ici – c’étaient vraiment mes objectifs et mes résultats. Je n’étais pas heureux avec eux, pendant longtemps, car je me sentais comme un échec si désemparé pour ne pas être capable de quitter la maison sans que ce soit une grande production précipitée, tardive et frénétique. J’aurais aimé que quelqu’un me fasse asseoir et m’apprenne le grand art du STREAMLINING avec un nouveau-né, quelque chose que je n’ai pas appris avant d’avoir Ezra et que la nécessité m’y oblige. (Points clés : écharpe ou porte-bébé au lieu du siège auto/système de voyage ; plus votre sac à langer est grand, plus vous transporterez de trucs inutiles/pointus tout en oubliant les essentiels ; gardez les essentiels comme les couches, les lingettes, les tenues de rechange dans votre voiture, ainsi si vous oubliez quelque chose, vous n’aurez pas à tout abandonner et à rentrer à la maison.)

Je suppose que j’essaie toujours de dire que 1) c’est bien d’avoir des objectifs, et 2) c’est bien d’être gentil avec soi-même si vous n’atteignez pas réellement ces objectifs, entre toute cette affaire de prendre soin d’un nouvel être humain, d’être complètement lié aux volontés capricieuses d’un nouvel être humain, et d’être si fatigué que ça ne vous dérange même pas de marcher la tête la première dans un mur parce que OH THANK GOD, le mur vous a réveillé juste avant que vous ne tombiez dans les escaliers.

Oh, et 3) ces 12 semaines vont passer tellement vite. Vous ne le croirez même pas.

Plans hypothétiques (et plus réalistes) de congé de maternité

Alors, si je devais trouver de nouveaux objectifs pour un hypothétique congé de maternité, cela ressemblerait à quelque chose comme ceci :

1. Envoyer des annonces de naissance et des notes de remerciement.

2. Amener le bébé pour rencontrer les collègues au bureau. Laissez le jour et l’heure non spécifiques afin que vous ne vous sentiez pas sous pression si vous êtes en retard ou si le bébé est particulièrement hors de son emploi du temps ce jour-là.

3. Répétez pour le bureau de votre partenaire et ses collègues. Oubliez le truc de l’heure du déjeuner, engagez-vous simplement à vous y rendre pour qu’il/elle puisse montrer le bébé au moins une fois.

4. Promenez-vous dans le quartier quand vous voulez. Par exemple, quand vous vous sentez un peu fou, ou que c’est une belle journée, ou que vous avez du mal à coucher le bébé pour une sieste. Si ça n’arrive pas certains jours, eh. Expérimentez les porte-bébés ou la poussette, allez au centre commercial et promenez-vous si le temps est mauvais. (J’ai attaché Noah dans un Bjorn et j’ai monté et descendu les marches de notre immeuble en copropriété juste pour satisfaire mon besoin d’activité physique certains jours.)

5. Assister à des événements Maman &Moi dans la région, comme des films, des groupes de jeu, des cours d’exercice. Alors… j’étais nulle à ces activités, mais elles existent pour une raison. Si vous les appréciez, allez sur un forum local de mamans et trouvez-en d’autres. Si elles vous stressent ou vous ennuient, rayez-les de votre liste sans hésiter.

6. Trouvez des moyens alternatifs de vous connecter avec les personnes que vous aimez et qui vous manquent. Si vous ne pouvez pas balancer les visites et les sorties, adoptez des moyens plus faciles et à faible entretien pour rester en contact. Parlez au téléphone. Procurez-vous une webcam pour que les parents éloignés puissent « voir » le bébé. Passez autant de temps que vous le souhaitez sur Facebook sans vous sentir coupable.

7. Prenez des photos et/ou des vidéos de votre bébé tous les jours. Commencez un album ou ou un livre de bébé en ligne ou QUELQUE CHOSE pour commencer la bonne pratique de garder tout organisé et (surtout pour les photos numériques) sauvegardé en cas de défaillance du disque dur.

8. Comptez chaque fois que vous quittez la maison comme une sortie. Sortir de la maison est un objectif en soi, et cela inclut les rendez-vous apparemment sans fin avec votre pédiatre, votre consultant en lactation et votre gynécologue. Hourra ! Vous avez réussi ! Et vous avez pensé à porter un pantalon !

9. Bookmark, lire, vivre, apprendre et aimer RookieMoms.com. Je SAIS que j’ai déjà recommandé ce site auparavant, mais sérieusement. Cliquez sur le bouton « mois 1-3 » pour des activités faciles pratiques que vous pouvez faire avec votre bébé pendant le congé de maternité. Pour la plupart, les activités sont des objectifs réalistes et réalisables qui devraient satisfaire le type A en vous tout en faisant appel à la réalité du type Zzzzzz qui manque de sommeil. (Il y a aussi un livre !)

10. Et enfin, n’oubliez pas que prendre soin de votre bébé est aussi un objectif. Et en quelque sorte le point central. Les premières semaines, cela signifie des tétées toutes les deux ou trois heures. Beaucoup de couches à changer et de linge à laver, puis encore des couches à changer. Ensuite, il faut pomper pour votre retour au travail, trouver une garderie, lui faire adopter un semblant d’horaire… tout en essayant de vous reposer et de dormir. Ce n’est pas aussi brutal que ça en a l’air, honnêtement, mais c’EST tout sauf ennuyeux.

Vous pourriez aussi apprécier :
– Le Gig SAHM : Que suis-je censée faire toute la journée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.